Cherchons vrais «réalisateurs»…

7 Jan

Hans-Ulrich Bigler, directeur de l’Union suisse des arts et métiers usam

Depuis toujours, l’Union suisse des arts et métiers usam, numéro 1 des organisations faîtières de l’économie, déploie des efforts, dans le domaine de la politique de la formation professionnelle, pour renforcer l’attrait de la « maturité professionnelle artisanale » que préparent chaque année quelque 250 jeunes gens parallèlement à leur apprentissage professionnel. Sa conception est semblable à celle de la maturité professionnelle commerciale, sauf qu’elle peut être préparée tout en suivant l’enseignement de la culture générale et des connaissances techniques et qu’elle n’est pas intégrée, comme la maturité professionnelle commerciale, à l’ensemble de l’enseignement scolaire. Donc, si un jeune veut, pendant un apprentissage de trois ou quatre ans, préparer en plus la «maturité professionnelle artisanale», cela entraînera forcément des frais supplémentaires pour son entreprise autant que pour lui-même !

Dans un contexte de « course aux talents », il vaut la peine de consentir une telle dépense. C’est pourquoi l’usam estime tout à fait judicieux de miser sur la « maturité professionnelle artisanale » pour encourager des jeunes gens doués à choisir la voie de l’apprentissage plutôt que de les laisser « filer vers le gymnase ».

Depuis l’adoption, en 2009, de la nouvelle ordonnance sur la maturité professionnelle, l’usam n’a cessé de proclamer qu’il est hors de question de supprimer la «maturité professionnelle artisanale». Lors de la consultation, d’âpres critiques avaient déjà été émises par nos associations professionnelles. On déplorait l’option unilatérale pour la formation commerciale de base de type « classique » et le fait de négliger l’orientation vers une maturité professionnelle résolument axée sur l’esprit d’entreprise et la gestion de PME.

Malgré des interventions répétées et la persévérance de l’usam, nous avons dû prendre notre mal en patience. Rétrospectivement, la raison en est claire: le but de l’OFFT, à l’époque, était toujours de supprimer la « maturité professionnelle artisanale » et de mettre sous toit la nouvelle ordonnance avant la fin 2012.

Toutefois, comme cela ne devait pas prendre un tour trop officiel, une délégation de l’usam fut invitée, fin novembre 2012, à un entretien – pour la forme – avec l’OFFT et la CDIP. Lors de cette entrevue, on invita « généreusement » l’usam à présenter – dans les dix jours, s’il vous plaît ! – des propositions concrètes en vue d’un plan cadre de formation correspondant à nos intérêts. La CDIP nous fit part de son intention de soutenir notre position.

L’OFFT a probablement sous-estimé l’efficacité opérationnelle de l’usam et sa capacité à présenter le dossier dans les temps impartis. À peine quelques jours plus tard, la décision fut prise de ne pas entrer en matière sur nos propositions. L’usam considère comme particulièrement choquant le fait que l’OFFT ait mis en route cette procédure coûteuse alors même qu’il n’y avait, dès le départ, aucune volonté de trouver une solution constructive au problème posé. Il n’est pas non plus concevable que l’OFFT n’ait pas jugé nécessaire de motiver, ne serait-ce que sommairement, la décision de supprimer la maturité artisanale avant que l’usam ne lui ait demandé de le faire.

Certains représentants de l’OFFT se plaisent, lors d’entretiens personnels, à se poser en réalisateurs… Mais dans le cas qui nous occupe, il vaudrait mieux parler d’empêcheurs. Par leur façon de procéder, ces agents de la Confédération n’ont en tout cas pas créé les conditions favorables à une véritable culture du dialogue et à une coopération fructueuse avec leur nouveau partenaire, le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation. Dommage, à vrai dire, lorsque l’on sait que les PME sont la colonne vertébrale de notre économie et à quel point la formation joue un rôle essentiel parmi les ressources dont elles sont tributaires.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s

%d Bloggern gefällt das: