L’économie suisse est verte : c’est un fait acquis à ne pas compromettre

14 Sep

André Berdoz, membre du Comité directeur usam, directeur Electro-Techniques AZ SA, Grandvaux/VD

L’initiative populaire des Verts suggère que l’économie suisse ferait acte de souillonnerie, et négligerait gravement son devoir d’économie d’énergie, ce qui n’est pas vrai. Bien au contraire. En tant que responsable d’une entreprise d’électrotechnique dont la clientèle appartient aux branches les plus diverses, je suis à même de mesurer au quotidien l’ampleur des progrès réalisés sur le plan de l’efficacité énergétique. Je vois que ces progrès sont tout à fait indépendants de l’intensité énergétique consommée par les branches concernées. Hôtels et restaurants, boulangeries et scieries, commerces de détail, services de bureau, EMS et cliniques : toutes ces branches effectuent d’importants investissements en vue d’accroître l’efficacité énergétique.

De nombreuses PME de l’industrie et du secteur des services contribuent de façon déterminante à cette „économie verte“, de leur propre initiative. Un instrument particulièrement efficace dans ce sens provient de l’économie elle-même. L’Agence de l’énergie pour l’économie (AEnEc) aide plus de 3000 entreprises de l’industrie et des services à réduire leur consommation d’énergie et leurs émissions de CO2. C’est un plus pour le climat, mais également pour le budget des entreprises. L’économie dans son ensemble peut ainsi économiser chaque année plus de 1,4 million de tonnes de CO2, ce qui équi-vaut à peu près aux émissions annuelles de quelque 400’000 automobiles et qui dépasse même les émissions annuelles de CO2 de toute la ville de Zurich, carburants inclus.

2) NON à «Economie verte», qui mettrait à mal les entreprises et ligoterait la population !

NON à «Economie verte», qui mettrait à mal les entreprises et ligoterait la population !

Il n’y a pas lieu de s’étonner de ces faits : l’économie suisse est verte parce que la situation actuelle du marché, qui expose les entreprises à des coûts salariaux et fonciers élevés, les oblige à tout mettre en œuvre pour gagner en efficience.

Car il est un point décisif que l’on ne saurait occulter : si tous ces efforts sont déployés, c’est parce qu’ils sont rentables du point de vue écono­mique. Et comme la rentabilité est un facteur de dynamisme, les entreprises savent que l’accroissement de l’efficacité énergétique est une tâche de longue haleine, une tâche permanente qu’elles peuvent contrôler par le biais des coûts d’investissement, des économies et de l’augmentation du chiffre d’affaires. C’est sur cet accroissement d’efficacité énergétique, précisément, que s’achoppe l’initiative pour une économie verte. Au lieu de reconnaître les succès obtenus grâce à la responsabilité individuelle, on tue ces valeurs pour les remplacer par la contrainte et la planification étatique. L’efficacité spontanée fait place à la bureaucratie. Et l’augmentation volontaire de l’efficacité – pourtant véritable moteur de l’efficacité énergétique – est „interdite“.

L’initiative pour une économie verte est une tromperie qui suggère que notre économie dispose d’un potentiel important de diminution dans l’utilisation des ressources et de l’énergie. C’est faux. Nous sommes aujourd’hui les champions du monde de l’économie verte, et ce n’est pas sans raison. L’économie verte, dans son acception radicale voulue par l’initiative, a pour résultat que des entreprises devenues des modèles de durabilité se trouvent privées de toute perspective d’avenir en Suisse parce que, face aux exigences, aux taxes et aux redevances qui leur sont imposées, elles ne peuvent tout simplement plus y travailler de manière compétitive. C’est une manière de nous saborder nous-mêmes !

LIEN
www.vert-extreme-non.ch

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s

%d Bloggern gefällt das: